Flamenco pour Caméléons 2014

Flamenco pour Caméléons a été une magnifique expérience...Complètement différent du premier, ce spectacle s'est trouvé empreint d'une maturité nouvelle où le processus créatif a été repensé pour être en accord total avec mes émotions du moment. La rencontre avec Sophie Le Meillour révélatrice...chacune dans son domaine de compétences, nous avons découvert l'univers de l'autre et nous avons tenté de nous l'approprier dans cette recherche de symbiose dans le voyage synesthésique. J'ai adoré travaillé avec elle et avec Toni Cenko, qui outre son talent artistique indéniable, a conçu et dialogué entre nos deux mondes. Merci pour ta compréhension, merci à vous deux. J'espère que la collaboration ne s'arrêtera pas là! Travailler avec Sylvia Perujo a été non seulement un plaisir et une fierté mais aussi un grand défi. Partager la scène avec quelqu'un qui en est imprégné est un risque mais le fait est, que ce fut une réussite humaine et artistique. L'entente, l'équilibre, l'harmonie dans nos différences et la connexion sur scène a ajouté aux représentations la touche et l'onirisme afin qu'il soit complet. Merci pour ce merveilleux moment, tes conseils et ton soutien! Juan Manuel Cortes, Melchior Campos, Manuel Gines, travailler avec vous c'est une formation perpétuelle,  de l'art à n'en plus finir, des rires, du professionalisme. Vous savez toujours ce qui va me plaire, vos conseils et votre soutien sont précieux. Je me sens en famille et tout le monde sait qu'une famille est compliquée mais pouvoir dire ce que l'on pense la rend vraie : qu'il en soit toujours ainsi ! Nombreuses sont les personnes qui ont travaillé à nos côtés (merci Aymeric pour ton travail et ton dévouement!) et qui nous ont soutenu d'une façon ou d'une autre et chacune est bien présente dans mon esprit. Merci infiniment de m'accompagner dans la réalisation de mes rêves dans votre immense générosité. Rêver pour vivre ou son contraire, peu importe...de nos jours et dans notre société, l'art est un luxe, c'est une réalité, mais je refuse de le vivre comme tel! L'art relève du ressenti, de l'épiderme, des entrailles, de la raison aussi, et du travail, beaucoup de travail..pour 4h30 de représentations, pour un coup d'oeil dans un musée, pour un sourire, un jaleo, pour une larme dans une salle de cinéma...magique !

 

Top of Page