Rebeca Castilla

Née à Genève en 1986

1989-2001 : dès premiers pas aux premières scènes

Rebeca a commencé à danser dès qu’elle a su marcher. Accompagnant sa mère, sa tante et son oncle chanteur dans les cours de danse et sur la scène, elle se forme tout d’abord dans les associations Patio Andaluz et Aires de Andalucia. Elle conjugue le flamenco avec une formation en danse classique et Modern Jazz dans les Ballets d’Onex avec Catia Ottonelli. La musique étant étroitement liée à la danse et étant une autre facette de sa passion, elle effectue les quatre ans de solfège et trois ans de violon au Conservatoire de Musique de Genève. Mais la danse reprend vite le dessus grâce à la formation plus poussée et révélatrice qu’elle reçoit de Bernardo Méndez de 1997 jusqu’au décès soudain de celui-ci en novembre 2001.

De 2002 à 2014

Elle poursuit ensuite sa formation avec Antonio Perujo, qui la sélectionne pour le Ballet Flamenco Antonio Perujo en 2003, devenue la Cie Al-Andalus en 2006, et avec lequel elle va trouver peu à peu son style et sa personnalité. Antonio Perujo reste encore aujourd’hui un mentor, ami et soutien dans tous les projets qu’elle entreprend. Rebeca se forme aussi en Espagne en effectuant divers stages (essentiellement à Séville, Grenade et Genève) avec les grands danseurs internationaux : Eva la Yerbabuena, Antonio El Pipa, Lola Greco, José Granero, Manolo Marín, Chiqui de Jerez, Sylvia Perujo, Eva Luisa, Irene Lozano, Juana Amaya, Javier Martos, Estefania Martinez, Raimundo Benitez, Fuensanta la Moneta, Javier Latorre, Concha Jareño, entre autres.

Rebeca remplace régulièrement Antonio Perujo dans ses cours depuis 2006. Elle a également enseigné à Dance Area, à l’Académie de la Veveyse (Vevey), au Jana Dance Center (2009-2012) ainsi qu’à la Salsa Dance Academy en 2013.

Elle se produit dans diverses représentations privées (mariages, anniversaires, EMS, maisons de quartier, soirées d’entreprises) et publiques telles que tournée suisse de « Cuadro Flamenco » (Ballet Antonio Perujo, 2003-2004), les différentes éditions du Festival International de Flamenco de Genève, la Biennale de Flamenco de Pully, la Feria Flamenca de Renens, la Fête de la Musique (Genève), le Soleil Rouge (Bar à vins et tapas, Genève), ExpoDance, les Automnales (Palexpo, Genève), etc.

Les 11 & 12 mai 2012, elle réalise enfin son rêve en présentant sa première création personnelle, « EnSueños », à la Salle Centrale de la Madeleine (Genève).

Elle a créé et organisé un Congrès de Flamenco avec la collaboration du Mambo Bar-Club, qui s’est tenu à Genève les 30 et 31 mars 2013. Deux mois plus tard elle fonde l’Association pour la Création & la Culture Flamenca de Genève.

De 2015 à aujourd’hui

Elle crée son deuxième spectacle « Flamenco pour Caméléons » en collaboration avec Sophie Le Meillour, présenté au Théâtre des Grottes à Genève les 9, 10 et 11 mai 2014. Elle s’entoure encore une fois de Juan Manuel Cortes, Melchior Campos, Manuel Gines et Sylvia Perujo en danseuse invitée. Avec cette deuxième création, elle affirme désormais sa personnalité artistique.

En 2015, elle ne prend pratiquement pas de pause pendant sa grossesse, continuant les cours et se produisant notamment avec l’ensemble Galimatias Ensemble Baroque à Genève. Elle remonte sur scène moins de deux mois après la naissance de son fils.

Rebeca se consacre activement à l’ACCF tout en continuant sans cesse à se former. Elle met un point d’honneur à l’enseignement de la danse et la théorie flamenca dans les écoles publiques et privées, les établissements spécialisés et autres fondations. La scène n’est jamais bien loin. Rebeca continue à se produire régulièrement dans les tablaos et dans les spectacles en tant que danseuse invitée. Avec Antonio Perujo, elle part à Madrid en février 2018 et se produit sur la scène de l’Escorial avec Galimatias Ensemble Baroque pour le spectacle « Raices« .

Parallèlement au flamenco, Rebeca a obtenu un Bachelor en Histoire de l’Art et Archéologie préhistorique, un Master en Histoire de l’Art, puis une formation continue en Muséologie, à l’Université de Genève. Elle partage sa vie entre le flamenco, l’ACCF, son métier de galeriste et sa famille.